Notre sélection de restos de plage forcément subjective n’a donc pas l’ambition d’être exhaustive.

Au Grau-du Roi, côté Gard, « Oyat Eco plage », sur la page de l’Espiguette est une paillotte écoresponsable et néanmoins festive. Très locavore, « La réserve », une nouvelle plage joue la carte de la simplicité. Dans la version plage 4*, l’hôtel Thalazur dipose désormais d’une nouvelle cuisine ouverte sur la plage. Mention particulière pour « Playa Miramar » qui, en à peine 2 ans, a réussi à se faire une place au soleil. Enfin le « Splendid Hôtel » dispose depuis cette année, d’une extension sur la plage.

Dans l’Hérault le nombre et donc la variété s’imposent.

A Palavas vous pouvez opter pour la « Plage Bonaventure » à la déco fascinante et cuisine raffinée, l’incontournable et familiale « Plage des Lézards » ou la très chic plage privée de la famille Coste, « Plage Palace ». A Carnon si vous préférez la simplicité et l’authenticité direction « La Plagette », une petite cabane qui va tranquillement sur ses 20 ans. Au Cap d’Agde, la famille est souvent à l’honneur à l’image de « L’infini », « Bianca Beach » avec aussi un côté festif, « Manovi », « Mango’Beach Bar », « Nudisme interdit » et « Plage du Golf » et « Millesim » pour leur table gourmande et leur déco. « Jungle Beach » assume son esprit festif. Sur les 6 plages privées de la destination Béziers Méditerranée signalons à Valras-Plage, « L’Oasis » qui augmente sa proposition de location de pédalos, à Sérignan-Plage, « Tong Coco » pour ses « after » et « Latino Beach » en raison de ses soirées festives.
Trois restaurants se partagent les plages de la station de Vendres. « Chichoulet plage » à proximité de l’embouchure de l’Aude annonce une ambiance familiale. « Nomada » se veut festive.
Si vous avez envie de pyramides, direction La Grande-Motte où « L’Effet Mer » peaufine son décor très élaboré tandis que « La Boca » mise sur une ambiance familiale et accessible aux petits budgets.

Crédit photo © Chichoulet Plage David