Elle se dessine au sud de Saint-Malo, cette presqu’île aux allures « vintage » est à l’origine de l’agglomération. Un premier emplacement stratégique pour Mac Law, qui, au VIe siècle, transformera les terres de la cité par des lieux de culte, imposant sa foi, avec la création de la cathédrale Saint-Pierre. Aujourd’hui en ruine, on ne retrouve que quelques vestiges de la cathédrale et quelques traces de mobiliers gallo-romains datant du IVe siècle. Rejoignant la mer par la petite corniche, vous ne pourrez pas manquer la tour Solidor, surplombant le littoral. Elle aussi, construite en 1382 et positionnée sur les vestiges d’un ancien port gallo-romain, permet la supervision de la navigation au niveau de la Rance. Légèrement excentrée et parfois capricieuse, la Rance était le seul point de passage entre les villes de l’arrière-pays et de la côte. On le remarque d’ailleurs quand on observe les quelques bateaux à même le sable aux abords de la ville, témoins des épisodes de marées basses mais constituant une décoration pour le moins pittoresque. En remontant le littoral et profitant de l’air marin, vous vous retrouverez nez à nez avec un véritable abri de la Seconde Guerre Mondiale. Non loin de là et installé dans un ancien blockhaus de la défense antiaérienne allemande, le musée Mémorial 39/45, raconte cette parcelle sombre de l’Histoire de France à l’échelle de Saint-Malo. Des collections qui illustrent cette guerre à travers différentes thématiques pour conserver la mémoire.

Informations pratiques :

Office de Tourisme Saint-Malo
02 99 56 66 99
saint-malo-tourisme.com