L’abbaye cistercienne de Fontfroide

Admirablement conservée, elle se visite en autonomie, soit avec un dépliant papier, soit en téléchargeant l’application. Écouteurs aux oreilles, les visiteurs sont emportés dans le passé prestigieux du site.

Fontaine froide
Bâtie en 1093, elle abrite alors des moines bénédictins aux règles de vie très sévères. Son nom provient d’une fontaine proche, La Fons Frigidus, qui signifie fontaine froide. Au départ de petite taille, l’abbaye se développe à partir de 1145, date de son rattachement à l’Ordre de Cîteaux, un ordre religieux sous la houlette de Saint Bernard-de-Clairvaux, prônant l’austérité. Avec 80 moines, 250 frères aidant aux travaux et 20 000 hectares, l’abbaye de Fontfroide s’enrichit.

Vendue aux enchères
À partir du XVI siècle, le site tombe en « commende ». Cela signifie que c’est le roi qui nomme les abbés, des nobles peu enclins à la prière et à la frugalité. Le lieu prend alors des allures de château avec de nouvelles constructions, des jardins, des frontons… les moines oublient peu à peu les règles monastiques. La Révolution française sonne la fin de cette période, l’abbaye est confiée aux moines de Narbonne en 1791. Les derniers moines la quittent en 1901. Triste sort, elle est vendue aux enchères et acquise par l’artiste Gustave Fayet en 1908. L’homme de coeur la transforme en foyer artistique. Une alliance patrimoine-art toujours d’actualité.

Tous les jours de 10h à 18h.
RD 613. Location tablette et casque compris dans le prix d’entrée.
Adulte : 12,50 €, 8 € pour les 6-17 ans, 9 € pour les 18-25 ans, gratuit moins de 6 ans. Rens.: 04 68 45 11 08 et fontfroide.com

© Grand Narbonne Tourisme
Photo © Rogier Fackelde